Marcel Oetiker: «Les voyages m’inspirent» | avec vidéo

A la gare de Hardbrücke à Zurich, les trains grondent et crissent sans retenue, dans les courbes, au moment du départ, et au freinage. Mais si Marcel Oetiker a choisi ce lieu de rendez-vous, ce n’est pas pour ces bruits qui parfois stimulent la créativité des artistes. Texte de Markus Ganz, contributeur invité; vidéo de Manu Leuenberger

Né en 1979, Marcel Oetiker est un virtuose de l’accordéon schwyzois. «Pour mes déplacements professionnels, j’emprunte dans la plupart des cas les transports publics, en passant souvent par Zurich», explique le compositeur originaire du village d’Altendorf (SZ). «Et ces voyages peuvent être très inspirants. Dans la mesure du possible, je prends alors note de mes idées sur mon laptop ou sur papier».

Marcel Oetiker, qui s’inscrit dans le mouvement de la musique populaire suisse dite «nouvelle», ne pense pas que des éléments extérieurs comme les bruits d’une gare aient influencé ce genre de musique. Pour lui, le plus important est d’étudier la musique et d’appliquer ensuite cet apprentissage au travail de composition. ‒ «Cela peut également ouvrir de nouvelles perspectives pour ce genre de musique».

De la musique folklorique à l’étude du jazz

Marcel Oetiker constitue un bon exemple de ce processus. Autodidacte, il s’est très tôt intéressé à la musique traditionnelle et s’est rapidement fait connaître dans ce milieu. Puis rapidement, il est arrivé à un stade où l’intérêt pour la musique l’emporte sur la seule dimension de divertissement.

«Obtenir à partir d’un statu quo une expressivité maximale qui résiste aussi longtemps que possible aux nombreuses répétitions – telle est la dimension qui m’a toujours fasciné dans la musique folklorique.» Cette approche est d’ailleurs perceptible dans son travail actuel.

Ces études de jazz à la Haute école des arts de Berne -qu’il termine avec un master en composition et théorie musicale- lui ouvrent de nouvelles possibilités musicales. «Le jazz offre une harmonie beaucoup plus nuancée et en particulier un modèle théorique permettant de contrôler et de reproduire les différents effets harmoniques.» Une certaine proximité avec la musique «nouvelle» est parfois même perceptible dans son travail; il souhaite en effet pouvoir accéder à toute la palette des possibilités de composition.

De la notation à la partition acoustique

Marcel-Oetiker-Video_VorschauCette évolution a également modifié la manière de composer de Marcel Oetiker. Aujourd’hui, il utilise rarement un motif «classique» comme point de départ, car il ne souhaite pas se limiter à ce style spécifique de composition. Il tend de plus en plus à se détacher du système traditionnel de notation et essaie davantage de «rester entièrement au niveau acoustique». Aux musiciens exécutant sa musique, il livre par exemple une partition acoustique indicative qu’il crée aux moyens d’instruments ou même de bruits.

Marcel Oetiker conçoit également des œuvres pour plusieurs musiciens. «La démarche ne ressemble pas au travail typique d’un groupe, où l’on s’attache collectivement à créer un morceau. Mes compositions naissent de circonstances spécifiques et ne sont pas toujours entièrement notées, mais par exemple constituées d’instructions indicatives.» Néanmoins, Marcel Oetiker précise que les morceaux sont le plus souvent développés de manière détaillée, en laissant assez peu de liberté aux exécutants.

La musique d’abord, l’argent ensuite

Marcel Oetiker est musicien professionnel. A côté de son activité de composition, il dirige différents ensembles et enseigne dans plusieurs établissements. «Si je souhaitais m’enrichir rapidement, je ne devrais pas évoluer dans les domaines musicaux plutôt marginaux que j’ai choisis. Je n’ai jamais voulu vivre de la musique, mais pour la musique.»

Dans ces conditions, il apprécie énormément de pouvoir laisser à SUISA le soin de se charger de la gestion de ses droits d’auteur. «SUISA s’occupe de nombreuses tâches administratives à ma place. C’est ce dont j’ai besoin pour pouvoir me concentrer encore davantage sur la musique». Il est particulièrement impressionné par l’offre de conseils de SUISA. «J’ai toujours reçu une réponse utile après avoir adressé une question à SUISA. Et je n’ai jamais reçu de facture pour de tels services. Est-ce que cela existe ailleurs?»

www.marceloetiker.com

Wo-neue-Musik-entsteht_Cover«Dès les premières notes»

La valeur des idées des créateurs de musique est au coeur du travail de SUISA. Pour la brochure «Dès les premières notes», cinq personnalités et groupes de différents genres musicaux et régions linguistiques de Suisse ont donné un aperçu de leur processus de création et de leur activité musicale. Outre Marcel Oetiker, Camilla Sparksss, Oliver Waespi, Eriah et Carrousel sont présentés sur SUISAblog.ch et dans une brochure (PDF, 8.17 Mo) réalisée pour la première fois cette année.

Articles en relation
Activité musicale internationale et communication à SUISAActivité musicale internationale et communication à SUISA Comment obtenir les redevances de droits d’auteur pour mes concerts à l’étranger? De quoi dois-je tenir compte lors de la déclaration d’œuvre si le co-auteur d’un morceau est membre d’une société-sœur étrangère? Vous trouvez ci-après des réponses aux questions importantes souvent posées en lien avec l’activité musicale internationale. Continuer
«Ce Prix de la FONDATION SUISA 2015 nous ‹booste› pour la suite!»«Ce Prix de la FONDATION SUISA 2015 nous ‹booste› pour la suite!» Le duo Aliose est lauréat du Prix de la FONDATION SUISA pour ses prestations extraordinaires dans le domaine de la musique de variétés. Depuis la sortie de son premier album en 2009, Aliose a donné plus de 250 concerts, dont un tiers hors de Suisse. Alizé Oswald et Xavier Michel se sont rencontrés il y a plus de 10 ans lors d’un atelier pour auteurs, compositeurs et interprètes. La lauréate et le lauréat ont répondu par écrit à nos questions sur la musique, la composition, le Prix et leur prochain album. Continuer
4 conseils, pour que tu touches une rémunération pour ta musique4 conseils, pour que tu touches une rémunération pour ta musique Tes propres chansons seront-elles aussi exécutées en live lors de concerts? Lorsque ta musique est jouée en concert, tu peux obtenir une contrepartie! Le cachet touché pour un concert est une sorte de salaire pour le fait de jouer en live. Pour la composition des morceaux, tu as également droit à une rémunération: ce sont des redevances. SUISA peut s’occuper pour toi de l’encaissement de ces redevances. Continuer
retour
  1. Julien Gilliand dit :

    Finde das Gespräch interessant und spannend, leider finde ich die Bilder nicht optimal, wie z.B. Bildausschnitte, Kameraführung und Farben sind zu wenig ausgearbeitet und ausgesucht… Zum Teil auch sehr sehr wackelige Bilder, dass mehr Verwirrung stiftet als was anderes…
    Bei der Mikrophonierung hätte ich Anstecker gewählt, die weniger Nebengeräusche aufnehmen. Wenn keine Vorhanden waren, dann hätte ich die Richt-Mikrophone nicht auf die Gleise gerichtet, da sobald ein Zug kommt, man ihn kaum mehr versteht, Zudem finde ich, gehören sie nicht ins Bild (es ist ja keine PK…) Vielleicht hätte es ein geeigneter Interview-Platz auch nicht schlecht getan…

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont vérifiés. Il peut s'écouler un certain laps de temps avant publication. Il n'existe aucun droit à la publication d'un commentaire. La rédaction se réserve le droit de ne pas publier un commentaire qui ne respecte pas les conditions d'utilisation.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.