Collaboration avec le MaMA: un succès qui se confirme

Jeudi 15 octobre 2015, s’est tenu pour la troisième fois le Swiss Business Mixer dans le cadre du Festival MaMa à Paris. A l’issue de l’événement, Marc Ridet nous a accordé une brève entrevue. Marc Ridet est directeur de Swiss Music Exports et s’occupe principalement du soutien aux artistes suisses qui souhaitent se faire un nom sur le marché musical francophone.

MaMA-2015-Gruppenfoto

Organisateurs du Swiss business mixer au MaMA 2015 (d.g.à.d.): Marc Ridet (Swiss Music Export), Erika Weibel (SUISA), Marcel Kaufmann (FONDATION SUISA), Adélaïde Wojciechowski (Swiss Music Export). (Photo: Marion Houriet)

Cher Marc, comment as-tu vécu le Swiss Business Mixer au MaMA 2015?
L’endroit – Le Carmen – était un excellent choix. Il y avait davantage de place et il était plus accueillant que Le Dandy où s’est tenu le Business Mixer l’année dernière.
L’organisation avec la FONDATION SUISA et l’Ambassade Suisse en France était très agréable. Il est important que les personnes qui encouragent la culture suisse unissent leurs efforts pour atteindre un objectif commun.
C’est la troisième année que nous organisons un Business Mixer ensemble ici à Paris et le nombre de participants augmente chaque année.

Les groupes suisses La Gale et Verveine ont donné un showcase dans le cadre du Business Mixer. Est-ce que cela s’est bien passé du point de vue de Swiss Music Export?
Les showcases se sont très bien passés. Ce sont deux artistes magnifiques, très charismatiques et avec une forte présence.

Tirez-vous un bilan satisfaisant du Swiss Business Mixer en tant que plateforme de networking?
Oui, absolument. Il y avait 130 personnes environ, parmi lesquelles des agents et éditeurs ainsi que des bookers de clubs et de festivals importants. Du côté des visiteurs internationaux, environ 80% provenaient de la France (marché important pour la Suisse), mais il y avait aussi, par exemple, des Chinois, des Brésiliens et des Hongrois.

Lors de l’événement, comment vous assurez-vous de la présence des gens les plus importants du marché de la musique?
Cela nécessite beaucoup de travail, sur le long terme et sur plusieurs événements. En France, il y a trois festivals majeurs pour les artistes suisses: le MaMA à Paris, les Trans Musicales à Rennes et Le Printemps de Bourges. . Depuis des années, nous veillons à entretenir activement notre réseau et à l’élargir. Ces contacts personnels nous sont très utiles lorsque nous invitons nos partenaires commerciaux à nos propres événements.
Il est également essentiel de participer activement – et ce dès le début, si possible – aux festivals importants. J’ai notamment pu assister et conseiller les organisateurs du MaMa en amont de leur première édition. Nous avons ensuite participé chaque année au festival, même lorsqu’il n’était pas encore très connu. Le temps et le savoir-faire que nous avons investi dans le MaMA, porte maintenant ses fruits et nous font profiter des bonnes relations avec les organisateurs du MaMa.
Un autre aspect très important est la continuité. Tout le monde sait que, désormais, la Suisse est présente chaque année avec une offre spéciale: une bonne plateforme de networking internationale. C’est pourquoi, des professionnels importants prévoient d’avance de nous rendre visite.

Est-ce que cela vaut la peine pour les artistes de déposer leur candidature pour un showcase au MaMA?
Oui, clairement. Il y a plusieurs exemples de succès suisses, entre autres Oy: grâce à leur showcase au MaMA, ils ont signé un contrat avec le label Crammed Discs. Le concert lors du MaMA a été déterminant pour la leur carrière; ils ont trouvé là le partenaire dont ils avaient besoin pour démarrer: un label actif au niveau international.

Merci, Marc.

Groupes suisses en live au MaMA 2015
Grand Pianoramax
Rootwords
Verveine
La Gale
MaMA 2015
4625 professionnels de la musique
1820 entreprises
450 journalistes
71 Workshops, presentations et panels
24 Networking sessions
Fondé en 2009 à Bourges, le MaMa a désormais lieu à Paris entre Pigalle et le Bas-Montmartre. Par le biais de concerts, d’ateliers, de débats et de stands d’exposition, il a pour objectif de favoriser les échanges entre les acteurs francophones du monde de la musique et les professionnels internationaux. En collaboration avec Swiss Music Export, la FONDATION SUISA offrent au MaMa depuis 2012 une plateforme networking importante aux professionnels suisse de la musique.
retour

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont vérifiés. Il peut s'écouler un certain laps de temps avant publication. Il n'existe aucun droit à la publication d'un commentaire. La rédaction se réserve le droit de ne pas publier un commentaire qui ne respecte pas les conditions d'utilisation.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.