Archive de tag: Élection complémentaire

Assemblée générale SUISA 2017: participez et décidez!

L’Assemblée générale ordinaire de SUISA aura lieu le vendredi 23 juin 2017 au Kaufleuten de Zurich. Quel a été le résultat de l’exercice 2016? Qui va être élu à la Commission de Répartition et des œuvres? Quel avenir pour le service public dans le cas de la SSR? Quels sont les objectifs poursuivis avec la société Mint Digital Services fondée récemment? Texte de Dora Zeller

Assemblée générale SUISA 2017: participez et décidez!

Les membres de SUISA ayant le droit de vote peuvent s’inscrire jusqu’au 20 juin 2017 pour participer à l’Assemblée générale. (Photo: Juerg Isler, isler-fotografie.ch)

L’exercice 2016 est clos. L’Assemblée générale devra se prononcer sur le rapport de gestion, le bilan, le compte de résultat, le tableau des flux de trésorerie ainsi que l’annexe et le rapport de l’Organe de révision. En outre, la Direction présentera un rapport sur l’évolution des chiffres pour l’année en cours ainsi que les perspectives pour les mois à venir.

En ce qui concerne l’avenir, l’accent sera mis sur Mint Digital Services. La joint-venture créée avec la société américaine de gestion de droits musicaux SESAC se charge désormais des décomptes et de l’administration pour l’octroi de licences dans le domaine online de SESAC et SUISA. Cette société fondée récemment propose également ses services à d’autres acteurs du marché comme, par exemple, les éditeurs (majors) ou les sociétés de gestion étrangères.

Election complémentaire, politique et encouragement

Alex Kirschner a démissionné de la Commission de Répartition et des œuvres de SUISA. Le Conseil propose Jonas Zellweger pour le remplacer. Jonas Zellweger compose et orchestre de la musique de films et de publicité et se produit également sur scène en tant que musicien pour le théâtre. Il est membre de SUISA depuis 2009.

Géraldine Savary, conseillère aux Etats et membre du Conseil de SUISA commentera les discussions politiques en cours portant, d’une part, sur le financement de la SSR par la redevance et, d’autre part, sur la question du service public. Il sera notamment question de l’initiative «No-Billag» et des projets de suppression des chaînes thématiques de la SSR. Ces deux dossiers sont particulièrement importants pour les créateurs de musique en Suisse. Ils pourraient en effet avoir un impact sur les recettes de SUISA et, par là même, sur les redevances revenant aux ayants droit.

Cette année, le Président du Conseil national, Jürg Stahl, est l’invité d’honneur de l’Assemblée générale de SUISA. L’actuel premier citoyen du pays se caractérise par une grande polyvalence: actif dans le monde sportif, connecté politiquement, expérimenté en ce qui concerne l’économie. Le message qu’il nous délivrera sera l’occasion pour lui de nous parler des liens qu’il entretient avec le monde de la culture et de la musique en Suisse.

En outre, la FONDATION SUISA, Fondation pour l’encouragement de la musique de SUISA, présentera un compte rendu de ses activités de l’année écoulée et remettra le Prix de la Fondation (25 000 francs).

ZS-Big-Band Winterthour

L’AG 2017 de SUISA sera ouverte par le ZS-Big-Band Winterthour, renforcé par Marie Louise Werth (chant), Rainer Bischof (euphonium) et Urs Schnell (flûte traversière), sous la direction de Reto Parolari. (Photo: archives ZS)

Y aller et s’y restaurer

Il est conseillé aux participants de se rendre à l’Assemblée générale par les transports publics. Il n’y a pas de places de parking réservées. Les parkings Talgarten et Gessnerallee sont à 3 et 15 minutes à pied du Kaufleuten. Du café et des croissants seront proposés avant l’Assemblée générale. Une collation sera servie à l’issue de l’Assemblée.

Informations complémentaires:
www.suisa.ch/assembleegenerale

Articles en relation
Assemblée générale 2016 de la coopérative SUISA au Centre Paul KleeAssemblée générale 2016 de la coopérative SUISA au Centre Paul Klee 217 compositeurs, paroliers et éditeurs de musique ont participé à l’Assemblée générale de SUISA le 24 juin 2016 à Berne et ont ainsi exercé leur pouvoir de codécision dans le cadre de la coopérative. En plus de l’exposé de l’orateur invité, Roger de Weck, Directeur général de la SSR, de la remise du Prix de la FONDATION SUISA et de la bourse «Compositeur/-trice en résidence», le thème principal était la révision du règlement de prévoyance. Continuer
C’est sur les chaînes de radio thématiques de la SSR que vit la musique suisseC’est sur les chaînes de radio thématiques de la SSR que vit la musique suisse Six chaînes de radio thématiques de la SSR pourraient être supprimées. C’est en effet ce qu’exige une motion de la Commission des transports et des télécommunications du Conseil national. En cas d’approbation, les conséquences pour les artistes suisses seraient catastrophiques. Car ce sont justement ces chaînes de radio qui diffusent et soutiennent la musique locale. Signez maintenant la pétition en ligne «Touche pas à mes radios thématiques»! Continuer
Mint Digital Services: réponses aux principales questionsMint Digital Services: réponses aux principales questions SUISA et la société américaine SESAC ont fondé une joint-venture nommée Mint Digital Services. Celle-ci se chargera des licences transfrontalières octroyées aux prestataires de musique en ligne. Elle offrira également ses services aux éditeurs et aux sociétés de gestion. Warner/Chappel Music est un éditeur major qui fait déjà appel aux prestations de Mint Digital Services. Voici les principales questions et réponses. Continuer
Réduire article

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont vérifiés. Il peut s'écouler un certain laps de temps avant publication. Il n'existe aucun droit à la publication d'un commentaire. La rédaction se réserve le droit de ne pas publier un commentaire qui ne respecte pas les conditions d'utilisation.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L’Assemblée générale ordinaire de SUISA aura lieu le vendredi 23 juin 2017 au Kaufleuten de Zurich. Quel a été le résultat de l’exercice 2016? Qui va être élu à la Commission de Répartition et des œuvres? Quel avenir pour le service public dans le cas de la SSR? Quels sont les objectifs poursuivis avec la société Mint Digital Services fondée récemment? Texte de Dora Zeller

Assemblée générale SUISA 2017: participez et décidez!

Les membres de SUISA ayant le droit de vote peuvent s’inscrire jusqu’au 20 juin 2017 pour participer à l’Assemblée générale. (Photo: Juerg Isler, isler-fotografie.ch)

L’exercice 2016 est clos. L’Assemblée générale devra se prononcer sur le rapport de gestion, le bilan, le compte de résultat, le tableau des flux de trésorerie ainsi que l’annexe et le rapport de l’Organe de révision. En outre, la Direction présentera un rapport sur...Continuer

SUISA s’attend à une hausse marquée des recettes de streaming pour 2017

Lors de sa réunion de décembre 2016, le Conseil de SUISA s’est penché en priorité sur le budget du prochain exercice. Le Conseil a noté avec satisfaction que l’évolution positive constatée au cours des années passées, en ce qui concerne les recettes, se poursuit (+3,2%). Les dépenses restent stables et la somme à répartir augmente légèrement (+2,91%). Nouvelles du Conseil par Dora Zeller

SUISA s’attend à une hausse marquée des recettes de streaming pour 2017

Le pot des redevances pour les utilisations de type streaming devrait se remplir davantage pour les auteurs et les éditeurs: au budget de l’exercice 2017, SUISA s’attend à une augmentation des recettes de +13,4% par rapport à l’année précédente dans le domaine online. (Photo: Manu Leuenberger)

Le budget pour l’exercice 2017 prévoit des recettes provenant des droits d’émission, des droits d’exécution, ainsi que des droits à rémunération plus élevées. Grâce aux tarifs TC 4i (smartphones) et TC 12 (location de set-top-boxes), on s’attend à une augmentation de près de 11% pour les droits à rémunération. Une augmentation marquée est également attendue dans le domaine online, surtout pour le streaming (13,4%). Les droits de reproduction vont probablement faire apparaître une baisse (-3,8%); c’est une conséquence de l’évolution du marché. Pour les recettes de l’étranger, le budget prévoit également des recettes en baisse (-4,5%).

Le Conseil et la Direction de SUISA planifient également l’avenir à plus long terme: outre la feuille de route 2017, il a été discuté du plan de financement et de la stratégie jusqu’en 2020. Le Conseil a réfléchi aux projets présentés par la Direction et les a approuvés.

Déductions de frais inchangées

Les déductions de frais constituent également un point récurrent en fin d’année. Il revient au Conseil de déterminer le taux de frais qui sera déduit lors de la répartition des recettes l’année suivante. Pour la Suisse et le domaine online, les pourcentages se situent comme l’année précédente entre 10 et 15%. Exception faite du domaine des droits de reproduction pour les tarifs PI et VI, pour lesquels l’Accord de Cannes s’applique (7,025% et 9,025%).

Le pourcentage déduit ces dernières années sur les recettes de l’étranger conformément aux contrats de représentation réciproque, a également fait l’objet d’une vérification. Dans un contexte où différentes sociétés-soeurs appliquent des déductions plus élevées, les avantages et inconvénients d’une augmentation ont été soigneusement soupesés. Les membres du Conseil ont décidé de maintenir la déduction à 4%.

Benvenuti a Lugano!

Pour les réunions d’automne 2017, les membres du Conseil de SUISA ne se rendront pas comme de coutume à Lausanne, mais à Lugano. Et pourquoi ne pas organiser une Assemblée générale au Tessin? Selon ce qui est prévu, il pourrait en être ainsi en 2021.

Election complémentaire à la Commission de Répartition et des œuvres

Alex Kirschner, compositeur de musique publicitaire et de musique de film, quittera la Commission de Répartition et des œuvres en été 2017. Jonas Zellweger, représentant du même genre musical et membre de SUISA depuis 2009, est candidat pour le siège ainsi libéré. Le Conseil propose à l’unanimité son élection par l’Assemblée générale.

Articles en relation
Réunion du Conseil de SUISA: recettes, budget et sponsoring pour la musique classique Quatre fois par année, les membres du Conseil de SUISA se réunissent pour des séances de commissions et en plénum. Une partie de l’ordre du jour se répète à un moment récurrent de l’année: au printemps, les comptes annuels de l’année précédente constituent un point important et en décembre, le budget sera défini pour l’année suivante. Continuer
«Stream ripping» – magnétophone sur Internet Un logiciel de «stream ripping» sert à enregistrer des fichiers audio et vidéo. Il est ainsi possible d’enregistrer une copie complète d’une oeuvre sous forme de fichier. La loi suisse sur le droit d’auteur prévoit une rémunération pour la copie privée qui s’applique aux supports d’enregistrement et de sauvegarde. Les applications de «stream ripping» ne sont pas comprises dans l’obligation de rémunération légale – tout comme le magnétophone avant elles. Continuer
Assemblée générale 2016 de la coopérative SUISA au Centre Paul Klee 217 compositeurs, paroliers et éditeurs de musique ont participé à l’Assemblée générale de SUISA le 24 juin 2016 à Berne et ont ainsi exercé leur pouvoir de codécision dans le cadre de la coopérative. En plus de l’exposé de l’orateur invité, Roger de Weck, Directeur général de la SSR, de la remise du Prix de la FONDATION SUISA et de la bourse «Compositeur/-trice en résidence», le thème principal était la révision du règlement de prévoyance. Continuer
Réduire article

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont vérifiés. Il peut s'écouler un certain laps de temps avant publication. Il n'existe aucun droit à la publication d'un commentaire. La rédaction se réserve le droit de ne pas publier un commentaire qui ne respecte pas les conditions d'utilisation.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Lors de sa réunion de décembre 2016, le Conseil de SUISA s’est penché en priorité sur le budget du prochain exercice. Le Conseil a noté avec satisfaction que l’évolution positive constatée au cours des années passées, en ce qui concerne les recettes, se poursuit (+3,2%). Les dépenses restent stables et la somme à répartir augmente légèrement (+2,91%). Nouvelles du Conseil par Dora Zeller

SUISA s’attend à une hausse marquée des recettes de streaming pour 2017

Le pot des redevances pour les utilisations de type streaming devrait se remplir davantage pour les auteurs et les éditeurs: au budget de l’exercice 2017, SUISA s’attend à une augmentation des recettes de +13,4% par rapport à l’année précédente dans le domaine online. (Photo: Manu Leuenberger)

Le budget pour l’exercice 2017 prévoit des recettes provenant des droits d’émission, des droits d’exécution, ainsi que des droits à rémunération plus élevées. Grâce...Continuer

Nouveaux membres du Conseil de SUISA

Lors de l’Assemblée générale de SUISA le 19 juin 2015 à Fribourg, Marie Louise Werth et Zeno Gabaglio ont été élus au Conseil de SUISA. Ils remplacent Monika Kaelin et Massimiliano Pani, qui ont quitté le Conseil et dont l’Assemblée générale a pris congé, en les remerciant vivement de leur travail au sein de l’instance dirigeante la plus importante de SUISA au niveau opérationnel. Qui sont les nouveaux membres du Conseil? Voici une présentation des nouveaux arrivants, avec interviews et brèves biographies.

_H6F5451

Zeno Gabaglio et Marie Louise Werth après leur élection au Conseil de SUISA lors de l’Assemblée générale 2015 de la coopérative, à l’hôtel «NH Fribourg». (Photo: Robert Huber)

Marie Louise Werth, membre SUISA depuis 1988

Quelle est votre motivation à travailler au sein du Conseil de SUISA?
L’art est la forme la plus pure de l’amour. Il est immortel et consacré au plaisir. Ce sont des raisons suffisantes pour être respectueux à son égard et pour le servir en commun avec un grand enthousiasme. Dans ces conditions, je me réjouis beaucoup des nouveaux défis et des nouvelles tâches que j’aurai à assumer en tant que membre du Conseil de SUISA.

Sur quels savoirs et sur quelle expérience pourrez-vous vous appuyer pour votre activité au Conseil?
Les 20 années passées en tant que membre de la Commission de Répartition et des œuvres de SUISA ont été très formatrices et intéressantes pour moi. Par ailleurs, mon activité musicale, avec plus de 30 ans sur les scènes, m’a permis d’accumuler de précieuses expériences, qui me seront utiles pour ma nouvelle fonction au Conseil de SUISA.

Quels sujets vous tiendront particulièrement à cœur en tant que membre du Conseil de SUISA?
En tant que créatrice de culture, j’accorde une grande importance à la protection des droits d’auteur ainsi qu’à une répartition correcte des rémunérations liées à la «propriété intellectuelle» des membres dont la gestion a été confiée à SUISA. La promotion culturelle en général ainsi qu’une attitude de SUISA transparente et positive par rapport au public me tiennent également beaucoup à cœur.

Quelle chanson ou morceau auriez-vous aimé composer et pourquoi?
La composition géniale «HAPPY BIRTHDAY TO YOU»/ …«GOOD MORNING TO YOU» des sœurs Hill, Mildred J. et Petty Smith – Je pense qu’il n’y a probablement aucune autre chanson qui résonne jour après jour dans le monde entier de manière aussi inlassable. Elle dégage une force magnifique en libérant les émotions presque spontanément.

Marie Louise Werth, née 1963 a grandi à Disentis et réside dans le canton d’Obwald depuis 1991. Elle a étudié le piano et l’orgue au Conservatoire de Zurich. Elle a obtenu son diplôme d’enseignement du piano en 1987 et a ensuite suivi une formation de chanteuse de cinq ans à Lucerne. Parallèlement, elle a connu un grand succès entre 1987 et 1989 avec le groupe «Furbaz». Avec «Viver Senza Tei», une de ses compositions, le groupe a gagné en 1989 le Concours Eurovision de la Chanson au niveau national et ces musiciens purent ainsi – comme premiers et à ce jour seuls artistes rhéto-romanches – représenter la Suisse au Concours international.
En automne 1992, Marie Louise Werth a débuté sa carrière solo. Avec ses différents projets, elle est sur scène depuis plus de 30 ans. Depuis le comeback de «Furbaz» en 2004, elle se produit avec eux chaque année pour une tournée de Noël toujours très remarquée. En 2014, ils ont reçu une nouvelle fois le PRIX WALO 25 ans après, comme «Artistes les plus appréciés du public et prestations extraordinaires en 2013».
De 1993 à 2015, Marie Louise Werth a été membre de la Commission de Répartition et des oeuvres de SUISA.

Zeno Gabaglio, SUISA-Mitglied depuis 2003

Quelle est votre motivation à travailler au sein du Conseil de SUISA?
Pour tous ceux qui croient que l’homme continuera à se représenter lui-même – avec ses joies, ses peines, ses pensées – à travers la création musicale, le rôle de la SUISA est et restera essentiel: offrir aux créateurs les meilleures conditions et garanties pour atteindre cet objectif. Faire partie du Conseil de la SUISA signifie avoir toujours à l’esprit cette idée fondamentale et la confronter à tous les enjeux (humains, artistiques et technologiques) que le monde contemporain renouvelle constamment.

Sur quels savoirs et sur quelle expérience pourrez-vous vous appuyer pour votre activité au Conseil?
Je possède pour ma part une expérience dans de nombreux domaines: de la musique «pure» à la musique de film ou de théâtre, du travail en live au travail en studio. Cela peut impliquer une approche ponctuelle par rapport à certains thèmes, mais aussi une approche transversale par rapport aux différentes spécialisations. En effet, la musique est unique et, en la défendant dans son ensemble, il est impensable de permettre que quelqu’un en soit exclu.

Quels sujets vous tiendront particulièrement à cœur en tant que membre du Conseil de SUISA?
Un des principaux enjeux est de comprendre les implications de la publication musicale en ligne, car il est évident que les supports physiques sont de moins en moins utilisés, alors que les différents services de distribution et diffusion virtuels prolifèrent parfois de manière incontrôlable. D’autres thèmes intéressants sont la réciprocité avec les sociétés sœurs dans le recouvrement du droit d’auteur (je pense ici en particulier aux rapports avec la SIAE et l’Italie) et la relation parfois ambiguë avec les productions musicales (pour le théâtre, l’opéra et les comédies musicales) qui ne sont pas protégées directement par la SUISA.

Quelle chanson ou morceau auriez-vous aimé composer et pourquoi?
C’est une question dont la réponse varie constamment. En ce moment, peut-être grâce à l’été qui approche, j’écoute souvent et avec grande admiration le morceau « Índia », publié par la chanteuse brésilienne Gal Costa en 1973. La mélodie est très émouvante et l’arrangement musical très riche. J’ai ensuite découvert que la pièce avait déjà connu du succès dans les années cinquante, interprétée par le couple de chanteurs Cascatinha et Inhana et que l’auteur du morceau, José Asunción Flores, n’était pas Brésilien. Le morceau est en fait né au Paraguay, son texte écrit en espagnol et son accompagnement musical complètement différent!

Zeno Gabaglio, née 1979, a non seulement étudié la philosophie, il est également titulaire d’un diplôme de violoncelle et d’un master en improvisation (Lugano, Bâle et Florence). Après ses études, il s’est consacré à la musique sous différents angles, en privilégiant les formes les plus authentiques et peut-être les moins prévisibles.
Les trois supports sonores qu’il a publiés jusqu’ici («Niton», Pulver & Asche, 2013; «Gadamer», Altrisuoni, 2009; «Uno», Pulver & Asche, 2007) ont été accueillis avec enthousiasme par la critique internationale. Il a écrit la musique d’une vingtaine de films européens qui ont été primés lors de plusieurs festivals internationaux importants. Il a également composé de nombreuses musiques pour le théâtre.
Zeno Gabaglio s’est produit en concert dans des contextes musicaux très divers en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. Au cours de sa carrière, il a notamment travaillé avec Bugge Wesseltoft, Michel Godard, Villi Hermann, Frankie Hi NRG, Teho Teardo, Vinko Globokar, Peter Kernel et René Burri.
Zeno Gabaglio est également actif comme critique et promoteur de musique nouvelle en Suisse italienne. Il est en outre membre du jury du Prix suisse de musique et de la sous-commission cantonale de musique.
Réduire article

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont vérifiés. Il peut s'écouler un certain laps de temps avant publication. Il n'existe aucun droit à la publication d'un commentaire. La rédaction se réserve le droit de ne pas publier un commentaire qui ne respecte pas les conditions d'utilisation.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Lors de l’Assemblée générale de SUISA le 19 juin 2015 à Fribourg, Marie Louise Werth et Zeno Gabaglio ont été élus au Conseil de SUISA. Ils remplacent Monika Kaelin et Massimiliano Pani, qui ont quitté le Conseil et dont l’Assemblée générale a pris congé, en les remerciant vivement de leur travail au sein de l’instance dirigeante la plus importante de SUISA au niveau opérationnel. Qui sont les nouveaux membres du Conseil? Voici une présentation des nouveaux arrivants, avec interviews et brèves biographies.

_H6F5451

Zeno Gabaglio et Marie Louise Werth après leur élection au Conseil de SUISA lors de l’Assemblée générale 2015 de la coopérative, à l’hôtel «NH Fribourg». (Photo: Robert Huber)

Marie Louise Werth, membre SUISA depuis 1988

Quelle est votre motivation à travailler au sein du Conseil de SUISA?
L’art est la forme la plus...Continuer

Commission de Répartition et des œuvres: le Conseil de SUISA propose 15 candidates et candidats

Lors de l’Assemblée générale de SUISA du 19 juin 2015 à Fribourg, 15 nouveaux représentants seront élus à la Commission de Répartition et des œuvres de SUISA. Depuis la mise au concours en septembre 2014, plus de 120 compositeurs, paroliers et éditeurs ont fait acte de candidature ou ont été proposés à SUISA. Après une procédure de sélection qui a duré plusieurs mois, le Conseil de SUISA propose 15 candidates et candidats à l’Assemblée générale.

VWK-Kandidaten-Ersatzwahl_FR

Les membres de la Commission de Répartition et des œuvres sont élus par l’Assemblée générale de SUISA. A l’occasion de l’Assemblée générale du 19 juin 2015 à Fribourg, 15 candidates et candidats se présenteront à l’élection. (Image: Manu Leuenberger, avec des illustrations de: Marylia / Shutterstock.com)

Le choix n’a pas été simple: à la suite de la mise au concours en septembre dernier, plus de 120 personnes issues de la scène musicale suisse – compositeurs, paroliers et éditeurs – ont posé leur candidature pour succéder aux 15 membres sortants de la Commission de Répartition et des œuvres (CRO) de SUISA. Les candidatures englobaient tous les genres musicaux et toutes les régions de Suisse et du Liechtenstein.

Une sélection opérée par le Comité et le Conseil de SUISA

En décembre 2014, le Comité de nomination de la CRO, composé de représentants du Conseil de SUISA et de la Direction ainsi que de responsables de la division Membres, ont examiné les dossiers de candidatures reçus. Lors de la sélection, le Comité veille à ce que la future CRO représente le maximum de genres musicaux, toutes les régions linguistiques de la Suisse ainsi que la principauté du Liechtenstein. En outre, la Commission doit également être constituée de compositeurs, de paroliers et d’éditeurs de musique. Enfin, il est également important que la Commission soit aussi équilibrée que possible en termes d’âge et de sexe.

A l’occasion de plusieurs réunions et suite à des entretiens personnels avec certains candidats, le Comité de nomination a établi une liste de tous les successeurs potentiels. Celle-ci a été présentée au Conseil de SUISA, qui a finalement sélectionné 15 candidats à l’occasion de sa réunion du 9 avril 2015.

Présentation des 15 candidats à l’élection

A l’occasion de l’Assemblée générale de SUISA du 19 juin 2015, le Conseil proposera les candidat(e)s suivant(e)s:

Nik Bärtsch – pianiste, compositeur et producteur de musique (Zurich/ZH)
Walter Boss – compositeur de musique pour instruments à vent et chef d’orchestre (Vaduz/FL)
Bruno Brodt – musicien folklorique (Zizers/GR)
Pascal Brunko – technicien du son, compositeur, producteur et éditeur (Valangin/NE)
Ursina Giger – chanteuse et compositrice (Zurich/ZH)
Stephan Kohler – DJ et producteur de musique électronique (Lausanne/VD)
Grégoire Liechti – éditeur (Genève/GE)
Ann Kathrin Lüthi – compositrice et chanteuse (Zurich/ZH)
Xavier Samuel Michel – auteur, compositeur et éditeur (Genève/GE)
Guido Röösli – auteur et éditeur (Lucerne/LU)
Marco Santilli – clarinettiste, compositeur et chanteur (Niederhasli/ZH)
Jörg Schneider – compositeur (Lengnau/BE)
Philipp Schweidler – producteur de musique, compositeur et éditeur (Zurich/ZH)
Mathias Spohr – e-compositeur et musicologue (Zurich/ZH)
Thomas Zbornik – compositeur et éditeur (Arth/SZ)

Vous trouverez les portraits détaillés de tous les candidats dans l’invitation à l’Assemblée générale de SUISA envoyée par courrier, ou ici (PDF, 0.25 MB).

D’autres membres de SUISA sont libres de se présenter à l’élection de la Commission de Répartition et des œuvres à l’occasion de l’Assemblée générale en juin.

Procédure d’élection des membres de la CRO

Avant l’élection de nouveaux membres de la CRO, SUISA publie une mise au concours via ses supports de diffusion, envoie un courrier aux associations et s’adresse directement à des candidats potentiels. Les dossiers de candidatures reçus sont examinés par le Comité de nomination de la CRO. Ce Comité est composé:

  • du président de la Commission de Répartition et des Œuvres,
  • du vice-président du Conseil de SUISA,
  • du président de la Commission du Conseil de SUISA «Tarifs et répartition» ainsi que
  • de la directrice de SUISA responsable du service «Membres et répartition».

Le Comité propose au Conseil de SUISA une sélection de candidats potentiels. Le Conseil choisit ensuite les candidat(e)s qu’il proposera d’élire lors de l’Assemblée générale.

Tâches de la Commission de Répartition et des œuvres

La CRO gère essentiellement les questions de répartition fixées par le règlement en la matière. La Commission

  • examine les dispositions du règlement de répartition et en contrôle les effets sur les produits de répartition;
  • présente des propositions au Conseil concernant la modification du règlement de répartition;
  • traite en première instance les recours contre les décisions de la Direction concernant la classification des programmes d’émission, la protection des œuvres et les arrangements d’œuvres libres de droits;
  • a une fonction de conseil lors de décisions concernant des arrangements non autorisés d’œuvres protégées et de plagiats.

La CRO est élue par les membres à l’occasion de l’Assemblée générale. Conformément aux dispositions des statuts (chiffre 9.4), d’autres missions peuvent également lui être confiées. Chaque membre de la Commission dispose d’une voix, les membres absents ne peuvent pas être représentés par d’autres membres de la Commission.

Conformément aux statuts de SUISA, la CRO se compose de 22 membres au maximum. La CRO compte des auteurs et éditeurs et est élue tous les quatre ans par l’Assemblée générale. La durée d’un mandat est de quatre ans. Les membres ne peuvent être réélus que trois fois.

Les membres actuels de la CRO sont présentés ici.

Réduire article

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont vérifiés. Il peut s'écouler un certain laps de temps avant publication. Il n'existe aucun droit à la publication d'un commentaire. La rédaction se réserve le droit de ne pas publier un commentaire qui ne respecte pas les conditions d'utilisation.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Lors de l’Assemblée générale de SUISA du 19 juin 2015 à Fribourg, 15 nouveaux représentants seront élus à la Commission de Répartition et des œuvres de SUISA. Depuis la mise au concours en septembre 2014, plus de 120 compositeurs, paroliers et éditeurs ont fait acte de candidature ou ont été proposés à SUISA. Après une procédure de sélection qui a duré plusieurs mois, le Conseil de SUISA propose 15 candidates et candidats à l’Assemblée générale.

VWK-Kandidaten-Ersatzwahl_FR

Les membres de la Commission de Répartition et des œuvres sont élus par l’Assemblée générale de SUISA. A l’occasion de l’Assemblée générale du 19 juin 2015 à Fribourg, 15 candidates et candidats se présenteront à l’élection. (Image: Manu Leuenberger, avec des illustrations de: Marylia / Shutterstock.com)

Le choix n’a pas été simple: à la suite de la mise...Continuer

Assemblée générale 2015: SUISA pour moi, pour toi, pour tous!

L’Assemblée générale 2015 de SUISA aura lieu le vendredi 19 juin 2015 en matinée à l’Hôtel «NH» de Fribourg. Il y aura tout d’abord une partie statutaire, puis l’élection de quelques membres du Conseil et de la Commission de Répartition et des œuvres pour la période 2015 – 2019. Texte: Dora Zeller

GV-2015-Gustav

Le barde polyglotte Gustav se produira dans son fief. Né à Fribourg, il compose ses premières chansons dès l’âge de 16 ans et donne son premier concert au club de rock fribourgeoois Fri-Son. Il ouvrira l’Assemblée générale 2015 de SUISA dans la ville Sarinoise. (Photo: Stéphane Schmutz, stemutz.com)

L’Assemblée sera ouverte par Gustav, multi-instrumentiste fribourgeois qui divertit son public avec son énergie contagieuse à chacun de ses shows. Le musicien qui a de nombreuses cordes à son arc chante en dialecte singinois, en français et en «bon» allemand.

Chiffres et élections

Rapport annuel, bilan, compte d’exploitation et rapport de révision concernant l’exercice 2014 seront présentés et soumis à l’approbation des membres ayant le droit de vote. Ensuite, on passera aux élections: Monika Kaelin et Massimiliano Pani quittent le Conseil. La Commission de Répartition et des œuvres (CRO) perd 15 de ses 22 membres. En clair: vous allez élire deux nouveaux membres du Conseil et 15 nouveaux membres de la CRO. Il s’agira ensuite de confirmer les deux organes, y compris la présidence du Conseil, pour la prochaine période administrative.

Exposé de Pierre Muckly, Président du DUN

Pierre Muckly est Président du DUN, la Fédération suisse des utilisateurs de droits d’auteurs et voisins. De par cette fonction, il se retrouve souvent aux mêmes tables de négociations que SUISA. Durant son exposé lors de l’AG de SUISA, il parlera des difficultés à élaborer des solutions viables lorsque les partenaires de négociation ont des visions différentes.

Rapport intermédiaire sur l’exercice en cours

Malgré une situation économique difficile, SUISA a obtenu un résultat réjouissant pour 2014. Le jour de l’Assemblée générale, les six premiers mois du nouvel exercice seront quasiment écoulés. Un rapport intermé-diaire sera présenté afin de donner les tendances constatées pour l’année en cours.

Cérémonie d’attribution du Prix de la FONDATION SUISA

Vous assisterez non seulement à la remise du Prix de la FONDATION SUISA (20’000 francs), qui est décerné cette année pour des prestations extraordinaires dans le domaine de la musique de variétés, mais vous aurez également la chance de pouvoir écouter un morceau du répertoire du lauréat.

Participez aux prises de décisions – participez à l’Assemblée générale!

Réduire article

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont vérifiés. Il peut s'écouler un certain laps de temps avant publication. Il n'existe aucun droit à la publication d'un commentaire. La rédaction se réserve le droit de ne pas publier un commentaire qui ne respecte pas les conditions d'utilisation.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L’Assemblée générale 2015 de SUISA aura lieu le vendredi 19 juin 2015 en matinée à l’Hôtel «NH» de Fribourg. Il y aura tout d’abord une partie statutaire, puis l’élection de quelques membres du Conseil et de la Commission de Répartition et des œuvres pour la période 2015 – 2019. Texte: Dora Zeller

GV-2015-Gustav

Le barde polyglotte Gustav se produira dans son fief. Né à Fribourg, il compose ses premières chansons dès l’âge de 16 ans et donne son premier concert au club de rock fribourgeoois Fri-Son. Il ouvrira l’Assemblée générale 2015 de SUISA dans la ville Sarinoise. (Photo: Stéphane Schmutz, stemutz.com)

L’Assemblée sera ouverte par Gustav, multi-instrumentiste fribourgeois qui divertit son public avec son énergie contagieuse à chacun de ses shows. Le musicien qui a de nombreuses cordes à son arc chante en dialecte...Continuer

Bernard Cintas, nouveau membre du Conseil de la FONDATION SUISA

Le Conseil de SUISA a élu Bernard Cintas au Conseil de fondation de la FONDATION SUISA. Il remplace Jean-Pierre Mathez qui, depuis 1997, a fait preuve d’un engagement sans faille au sein du Conseil de fondation. Jean-Pierre Mathez a quitté le Conseil de fondation à fin décembre 2014 et nous lui adressons nos vifs remerciements pour son activité. Le membre nouvellement élu, Bernard Cintas, est né en 1961 et habite en Suisse romande. Nous lui avons posé quelques questions.

Bernard-Cintas-Portrait

Bernard Cintas est membre fondateur et Président de l’Association romande des Musiques populaires, organisateur du Festival des Musiques Populaires de Moudon et nouvellement, depuis janvier 2015, membre du Conseil de fondation de la FONDATION SUISA. (Photo: DR)

Bernard Cintas, quelles expériences musicales, professionnelles – en qualité d’entrepreneur – ou autres apportez-vous à votre nouvelle activité au sein du Conseil de la FONDATION SUISA?
Mon parcours musical a commencé, tout d’abord en tant qu’instrumentiste – batterie, percussion – au sein de groupes d’accordéonistes amateurs, mais également au sein de groupes de musiques Rock/blues. En parallèle à ce parcours, j’ai exercé des responsabilités au sein de comités d’associations d’accordéon aux niveaux cantonal et romand, puis j’ai présidé l’Association Romande des Musiques populaires, qui regroupe les associations cantonales romandes de fanfares, choeurs et orchestres d’accordéon, et qui organise depuis 2006 le Festival des Musiques Populaires de Moudon. Ce parcours m’a permis de me confronter aux diverses cultures musicales populaires romandes, d’en saisir les enjeux et les contraintes. Il m’a également permis de rencontrer des acteurs de la musique populaire Suisse-Allemande et de me confronter aux différences culturelles et structurelles qu’il y a de part et d’autre de la Sarine en matière de musiques populaires.

De manière générale, que pensez-vous de la promotion culturelle ou musicale en Suisse?
La promotion musicale me paraît bien structurée pour les professionnels. Au niveau associatif amateur elle me paraît diffuse, et peu visible – à part les institutions comme la Loterie Romande.

Selon vous, de quelle manière une institution privée telle que la FONDATION SUISA peut-elle contribuer au mieux à la promotion de la création musicale suisse?
En encourageant non seulement la création de pièces de musiques ou de projets musicaux complets, mais également en aidant les structures de formation qui ne bénéficient pas toutes de soutien public.

Que souhaitez-vous pour l’avenir de la création musicale suisse?
Qu’elle garde sa richesse et sa diversité culturelle en s’appuyant sur toutes les spécificités régionales, qu’elle puisse se nourrir d’un héritage traditionnel qui est heureusement encore très présent, tout en sachant s’en émanciper pour aller de l’avant.

Quelle musique vous a dernièrement profondément touché ou impressionné, et pourquoi?
C’est une pièce d’un jeune compositeur genevois qui a été écrite pour harmonie et orchestre d’accordéon et qui se nomme «Super Novae». Elle transcende les genres musicaux, avec une harmonisation élégante des multiples timbres et couleurs qui sont associés pour l’occasion. Une belle démonstration de dépassement des clochers et des a-priori qui verrouillent trop souvent la création musicale.


Le Conseil de fondation de la FONDATION SUISA à partir du 1.1.2015

Présidente: Erika Hug, Vice-président: Thomas Pfiffner
Membres: Susanne Abbuehl, René Baiker, Bernard Cintas, Andri Hardmeier, David Johnson, Laurent Mettraux, Marco Neeser, Marc Savary, Peter Schmidlin, Andreas Wegelin

Réduire article

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont vérifiés. Il peut s'écouler un certain laps de temps avant publication. Il n'existe aucun droit à la publication d'un commentaire. La rédaction se réserve le droit de ne pas publier un commentaire qui ne respecte pas les conditions d'utilisation.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Le Conseil de SUISA a élu Bernard Cintas au Conseil de fondation de la FONDATION SUISA. Il remplace Jean-Pierre Mathez qui, depuis 1997, a fait preuve d’un engagement sans faille au sein du Conseil de fondation. Jean-Pierre Mathez a quitté le Conseil de fondation à fin décembre 2014 et nous lui adressons nos vifs remerciements pour son activité. Le membre nouvellement élu, Bernard Cintas, est né en 1961 et habite en Suisse romande. Nous lui avons posé quelques questions.

Bernard-Cintas-Portrait

Bernard Cintas est membre fondateur et Président de l’Association romande des Musiques populaires, organisateur du Festival des Musiques Populaires de Moudon et nouvellement, depuis janvier 2015, membre du Conseil de fondation de la FONDATION SUISA. (Photo: DR)

Bernard Cintas, quelles expériences musicales, professionnelles – en qualité d’entrepreneur – ou autres apportez-vous à votre nouvelle...Continuer

Réservez la date: Assemblée générale de SUISA le vendredi 19 juin 2015 à Fribourg

L’Assemblée générale 2015 de SUISA aura lieu à l’hôtel «NH Fribourg» le vendredi 19 juin 2015. Tous les membres SUISA ayant le droit de vote sont invités à prendre note de cette date.

Assemblée générale de SUISA Réservez la date

L’an dernier, 184 membres avec droit de vote ont participé à l’Assemblée générale de SUISA au Kursaal de Berne. L’Assemblée générale est la réunion la plus importante de la coopérative; environ 10 650 auteurs et éditeurs avec droit de vote y sont invités (état à fin décembre 2014). (Photo: Jürg Isler, traitement: Manu Leuenberger)

«Du chansonnier au musicien de rock : découvrez la richesse de la vie culturelle fribourgeoise», écrit l’association «Fribourgissima Image Fribourg» sur le site Internet faisant la promotion de la région. Il y est question de Gustav et du groupe The Young Gods, «deux exemples d’artistes fribourgeois très en vue», devenus célèbres après avoir effectué leurs premiers pas musicaux dans la ville qui a fêté ses 850 ans il y a quelques années.

A 20 minutes de train de Berne et à trois petits quarts d’heure de Lausanne, Fribourg, ville bilingue, propose de nombreux trésors culturels. Parmi ceux-ci, mentionnons le tout récent théâtre «Equilibre», le Festival de film «FIFF», le Festival international de musiques sacrées, le Festival «Belluard Bollwerk», le Centre d’art contemporain «Fri Art», l’«Espace Jean Tinguely – Niki de Saint Phalle» et, bien entendu, le fameux club de concerts «Fri-Son».

Elections, remise de prix, réseautage

Cet environnement marqué par la culture convient parfaitement à l’organisation de l’Assemblée générale de la Coopérative suisse des auteurs et éditeurs de musique. Les membres ayant le droit de vote se retrouveront ainsi le vendredi 19 juin 2015 à l’hôtel «NH Fribourg». L’AG de SUISA débutera à 11h. Avant et après l’assemblée proprement dite, du temps sera prévu pour le réseautage et les échanges entre participants. Des employés de SUISA seront présents pour répondre aux questions.

Au programme de l’Assemblée générale 2015, il y aura des élections au Conseil et à la Commission de Répartition et des œuvres de SUISA. On procédera également à la remise du Prix de la FONDATION SUISA, qui récompensera cette année un travail d’exception dans le domaine de la musique de variétés suisse (schlager). Des informations détaillées sur le déroulement de la journée seront communiquées ultérieurement. Le procès-verbal de l’Assemblée générale 2014 est disponible sur le site Internet de SUISA.

Réduire article
  1. Fournier dit :

    Bonjour!
    Question:
    Pourquoi organisez-vous chaque année l’assemblée générale de Suisa
    lors du week-end de la fête de la musique?
    Souhaitez-vous qu’il y a ait le moins de musiciens possible qui y participent?
    C’est un des week-ends les plus occupés pour la plupart des musiciens que je connais…!
    C’est aussi mon cas, donc je ne pourrai pas venir..!
    Dommage.
    Salutations!
    sylvain

    • Manu Leuenberger dit :

      Cher Sylvain

      Merci beaucoup de votre commentaire. Par le passé, l’Assemblée générale de SUISA a eu lieu lors de différents week-ends de juin. Il est difficile d’éviter les dates où se déroulent des événements musicaux. Le mois de juin est très riche en événements culturels. Il n’est pas possible d’organiser l’Assemblée générale plus tôt dans l’année, car les comptes annuels doivent être disponibles et parce que nous avons besoin d’un certain temps de préparation. Après le mois de juin, nous tomberions sur la période des vacances d’été.

      Il est souhaitable qu’un maximum de membres ayant le droit de vote puissent s’exprimer lors de l’Assemblée générale. C’est précisément en raison des nombreuses manifestations musicales ayant lieu le week-end que quelques membres ont souhaité que l’AG ait lieu le vendredi et non le samedi. Dans ces conditions, l’Assemblée générale de cette année aura lieu un vendredi matin, le 19 juin 2015, à 11h.

      Le choix du vendredi doit permettre la participation à l’AG des membres qui se produisent le samedi ou le dimanche. Nous serions donc heureux si, malgré votre engagement dans le cadre de la Fête de la musique, vous parveniez à vous libérer le vendredi matin pour participer à l’AG.

      Avec nos sincères salutations, Manu Leuenberger / Communication SUISA

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont vérifiés. Il peut s'écouler un certain laps de temps avant publication. Il n'existe aucun droit à la publication d'un commentaire. La rédaction se réserve le droit de ne pas publier un commentaire qui ne respecte pas les conditions d'utilisation.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L’Assemblée générale 2015 de SUISA aura lieu à l’hôtel «NH Fribourg» le vendredi 19 juin 2015. Tous les membres SUISA ayant le droit de vote sont invités à prendre note de cette date.

Assemblée générale de SUISA Réservez la date

L’an dernier, 184 membres avec droit de vote ont participé à l’Assemblée générale de SUISA au Kursaal de Berne. L’Assemblée générale est la réunion la plus importante de la coopérative; environ 10 650 auteurs et éditeurs avec droit de vote y sont invités (état à fin décembre 2014). (Photo: Jürg Isler, traitement: Manu Leuenberger)

«Du chansonnier au musicien de rock : découvrez la richesse de la vie culturelle fribourgeoise», écrit l’association «Fribourgissima Image Fribourg» sur le site Internet faisant la promotion de la région. Il y est question de Gustav et du groupe The Young Gods, «deux exemples d’artistes fribourgeois...Continuer